Lors du dernier salon de la Roche sur Foron, le rédacteur en chef d’un journal destiné au bien -être me posait la question « et la spiritualité? Vous en faites quoi? » Il m’évoque une rencontre qu’il avait organisée sur le thème « Comment mettre plus de spiritualité dans l’entreprise » avec 12 chefs d’entreprise et un éminent conférencier expert de la question… car monsieur d’église.

Silence, je suis interloquée. Pourquoi est-ce que je ne me pose pas cette question? Tout simplement parce que pour moi la spiritualité est partie prenante de mon quotidien de chef d’entreprise et chaque action que j’accomplis en est investie. De fait je ne sépare pas le monde spirituel de son incarnation : nous sommes tous des êtres spirituels… qu’on le reconnaisse ou non! Nous avons pris l’habitude pendant des siècles de séparer la sphère de l’esprit de celle du corps et Dieu de nous!

Lorsque j’étais petite j’avais coutume de dire « Dieu c’est tout ce qu’il y a de bon chez les hommes » finalement je ne sais pas si je pourrai dire mieux quarante ans plus tard.

Il me semble que notre temps nous invite à nous reconnaître nous comme « divins » créateurs de notre vie et de nos possibles, à nous revaloriser comme capables de « Grandeur » et oser affirmer cette valeur. Ce que ne nous a pas permis le statut de « pauvres pêcheurs » coupables dès la naissance du péché originel, écrasés par cette faute et devant passer notre vie à un dur labeur pour l’expier.. pour avoir une petite chance de gagner notre paradis!

Chaque semaine je rencontre des personnes magnifiques remplies d’un élan d’humanité pour servir les autres, qui veulent être utiles, qui veulent que leurs entreprise aient un impact positif sur le monde. Ils sont en train de manifester leur nature divine, en cherchent le chemin … Dieu est l’être libre et grand en nous!

en terme de management qu’est-ce que cela signifie?

Le leader qui n’est pas aligné sur ses valeurs, rayonnant de sérénité et de joie n’aura pas de grande chances de développer une entreprise « spirituelle ». La qualité de cette dernière dépend avant tout des êtres humains qui la composent.

Mettre « plus de spiritualité dans l’entreprise » reviendrait pour moi à reconnecter chacun avec sa raison d’être, sa joie de vivre, son élan naturel pour la coopération… l’énergie positive est spirituelle, elle nous harmonise avec l’univers, elle est source d’inspiration et de créativité.

Je ne vois pas ce que pourrait être d’autre la spiritualité en entreprise … Apprendre aux chefs d’entreprise à prier le bon ange fortune pour avoir de meilleurs résultats ? Si après s’être recueilli devant son autel avec ferveur, le leader ne sait pas créer la cohésion dans son équipe et valoriser ses collaborateurs, je doute du résultat…

Prendre des temps pour méditer, s’aligner, remonter son énergie vitale, s’occuper d’une équipe avec humanité, cela me semble bien être les caractéristique d’un leader « spirituel ».

Chaque être a sa propre démarche intérieure et il semble difficile d’imposer quoique ce soit à ce niveau là en entreprise ! Cependant si le leader lui est exemplaire dans son alignement et donne « du bon » aux autres, il y a de fortes chances que son attitude spirituelle se répande dans l’entreprise et inspire ceux qui auront envie de le suivre….

De bons outils de principes de cohésion feront le reste pour que son entreprise rayonne d’un bon esprit positif et au final d’une forme d’amour.

Au plaisir de vous retrouver bientôt,

Laurence